Rechercher
  • Tech for Good Awards

Comment les réseaux de femmes se réinventent-ils post Covid ?

Mis à jour : juin 12

Avec l’instauration de la distanciation sociale, les réseaux féminins ont été forcés de passer au tout numérique pour pouvoir continuer à créer du lien et à coacher la vie professionnelle de leurs adhérentes.



Le réseau PWN, Professional Women’s Network, qui compte plus de 700 membre et 50 nationalités, a par exemple gardé le contact avec ses adhérentes en proposant des forums de soutien, des workshops virtuels participatifs, des webinars ou encore des apéros virtuels.


Du côté de Bouge Ta Boite, un réseau de 1200 entrepreneures françaises, une enquête sur l’impact du Coronavirus sur les entreprises dirigées par des femmes a été menée. De cette manière, le collectif a pu mettre en place une hotline pour gérer toutes les problématiques liées à la crise, ainsi que des “rendez-vous expertes” avec des avocats et des experts-comptables pour accompagner les dirigeants. La créatrice du collectif a aussi lancé des café-réseaux pour que ses membres puissent échanger sur les meilleures pratiques à adopter pendant la crise sanitaire. Au final, en avril, le réseau a réussi à organiser 500 réunions digitales !


Chez Femmes Chefs d’Entreprises de France (FCE), qui compte 2000 membres, le réseau maintient le lien par le biais de webinars sur différents thèmes et se retrouve sur la plateforme de communication privée Discuss pour échanger en temps réel sur leurs expertises et expériences. En outre, FCE s’est également mobilisé dans la confection de masques avec son collectif SOS Masques, qui a déjà produit plus de 3000 masques à destination des laboratoires, cliniques, Ehpad….


Quant à l’association E-mma, qui fait le promotion de la diversité dans la tech, elle a réussi avec son équipe de 500 développeur.se.s à créer l’initiative en ligne #CodezChezVous à destination des 8-16 ans. Ils ont ainsi pu basculer en ligne tous leurs ateliers de code. Fin mars, 800 enfants et adolescents avaient déjà participé à ces sessions de live coding, dont 58% de filles chez les 8-12 ans et 43% chez les 13-16 ans. Une initiative soutenue par Cédric O et Marlène Schiappa ainsi que de nombreux partenaires tels que Google, Engie, Epitech, etc.


Des collectifs et associations de femmes qui ont su rebondir face aux défis de la crise sanitaire et dont les initiatives doivent être mises en avant, surtout quand on constate la sous-représentation de la parole des femmes dans toutes les analyses de la crise et réflexions sur le post Covid-19. C’est d’ailleurs le sujet principal qui sera abordé par le Women's Forum lors d’un événement virtuel le 28 mai, dans l’optique de dégager des pistes d'action à proposer lors du G7 du 10 juin aux Etats-Unis, autour du rôle des femmes dans la reprise post crise.


Startups, vous avez un impact positif sur notre société ou sur l’environnement ? 

Postulez sans plus attendre aux Tech for Good Awards ! Inscrivez-vous ICI pour remplir votre dossier de candidature.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 juin 2020. 


Pour toute question liée à l’événement, contactez-nous :techforgoodawards@bfmbusiness.fr

20 vues

 Les Tech For Good Awards mettent en lumière les entrepreneurs à impact positif sur la société & l'environnement

Un événement

en partenariat avec